Le théâtre et l’émerveillement chez l’enfant : apprendre autrement

On dit souvent de l’art qu’il fait oeuvre utile; qu’il apporte et fait ressentir des émotions. On dit aussi de l’artiste qu’il propose à la société sa perception de l’univers. Ce qui, comme adulte, nous permet de remettre en question notre compréhension de la réalité.

Mais qu’en est-il chez l’enfant? Quel effet peut avoir l’art dans sa vie?

Et si la réponse se trouvait dans l’émerveillement? Pour Josée Gauthier et Allan Nguyen, enseignants au primaire, ainsi que pour Angélique Bailleul, coordonnatrice des services éducatifs au Théâtre jeunesse Les Gros Becs, cela ne fait aucun doute : l’art donne la possibilité à l’enfant de s’émerveiller.

QuébecSpectacles a eu le privilège de les rencontrer pour discuter de l’émerveillement chez l’enfant. De ce moment privilégié où le regard de leurs élèves s’illumine quand ils font une sortie scolaire au théâtre par exemple. De cet instant magique qui se crée quand on mélange les arts, la culture et l’école. On vous partage notre belle rencontre en balado!

Voici les grandes idées que Josée, Allan et Angélique avaient à nous partager à propos de l’émerveillement et…

… sur l’importance de faire place à l’émerveillement pour favoriser le développement de l’enfant

L’émerveillement est naturel chez l’enfant. Quand ils sont tout-petits, ils s’émerveillent de tout. Ils peuvent se concentrer sur quelque chose de très simple, sur un objet par exemple. Au départ, c’est très sensoriel et, par la suite, ça fait de plus en plus appel à l’imagination.

Déjà dès l’âge de 5-6 ans, on sait que l’émerveillement est en lien direct avec l’imagination. Alors, comme enseignants, on gagne à le cultiver chez l’enfant pour stimuler son attention et l’inciter à la découverte.

… sur les avantages de collaborer avec les intervenants des organismes culturels (par exemple un théâtre)

Il est facile pour les intervenants extérieurs d’entrer en contact avec nos élèves. Leur statut «d’inconnus» fait en sorte que la curiosité l’emporte. Les élèves sont réceptifs dans la mesure où ils ne savent pas à quoi s’attendre. Si l’intervenant fait un atelier avec les élèves et utilise l’art comme moyen, il accomplit des choses avec eux que leur enseignant n’aurait pu faire. L’inconnu et le merveilleux ouvrent un monde de possibilités chez l’enfant pour apprendre autrement.

… sur les activités préparatoires disponibles pour accompagner les enseignants lors d’une sortie culturelle

C’est certain que l’accès au milieu des arts et de la culture, le fait d’aller au théâtre avec nos élèves nous amène toutes sortes de possibilités et nous ouvre des portes dans leur imaginaire. Les comédiens utilisent une grande variété de matériaux pour créer des décors et pour raconter une histoire qui transporte les élèves dans un autre univers.

Pour l’enseignant, il y a une grande part d’inconnu. Selon les thèmes abordés par une pièce de théâtre par exemple, cela peut susciter des réactions chez les élèves. Aujourd’hui, les enseignants sont vraiment bien accompagnés par les organismes culturels. Il y a toujours des activités préparatoires pour nous guider dans nos stratégies pédagogiques. Donc, les enseignants sont rassurés, car ils sont super bien préparés, et de mieux en mieux avec les années.

… sur l’effet d’entraînement : la sortie au théâtre qui devient faire du théâtre en classe!

On enseigne le français, les mathématiques, l’univers social; on essaie de leur faire aimer un peu tout. On est beaucoup dans l’acquisition de connaissances. En utilisant le théâtre dans nos stratégies pédagogiques, en montant une pièce avec nos élèves, on ajoute du merveilleux et de l’audace dans une journée de classe. L’art devient donc un moyen pour développer leurs habiletés sociales.

… sur l’exploration des émotions

On dit souvent que tout va très vite et que les enfants sont constamment stimulés. La télévision et les jeux vidéos, les images changent très rapidement à une vitesse folle. L’art nous permet d’explorer et d’amener les enfants à vivre des émotions différentes. On peut explorer le silence ou la lenteur, des choses auxquelles les enfants ne sont plus habitués. On laisse place à l’imagination et à l’émerveillement. On les amène à prendre le temps de regarder d’un oeil différent et de vivre le moment. Avec l’art, on peut créer un état d’ouverture chez l’enfant.

… sur l’émerveillement que l’enfant partage à ses parents

On informe les parents de nos élèves avant la sortie scolaire. On transmet de l’information aux parents pour leur expliquer le sujet de la pièce de théâtre que verra leur enfant. Ou encore, il est intéressant de mettre l’activité en contexte. Par nos messages, on peut les amener à avoir des discussions avec l’enfant. De cette façon, la sortie scolaire permet d’initier des échanges ancrés dans l’émotion, de faire parler les enfants et permettre aux parents de les écouter.

… sur la première sortie scolaire de l’enseignant avec ses élèves

Penser d’abord au plaisir. La meilleure préparation que l’enseignant peut faire pour sa première sortie au théâtre par exemple, c’est de miser sur le plaisir et sur l’émotion. Les élèves ont tellement de plaisir, il faut faire confiance aux enfants. Puis, il y a des ressources aussi qu’on peut utiliser pour se préparer, les organismes culturels prennent soin de bien accompagner les enseignants. C’est une affaire d’équipe!

Il faut se lancer une première fois, ne serait-ce que d’emmener son groupe et de vivre une expérience ensemble. C’est déjà énorme!

Curieux d’en savoir plus?

Un balado pour vous! Écoutez Josée Gauthier et Allan Nguyen, enseignants au primaire à l’École Montessori de Québec, ainsi que Angélique Bailleul, coordonnatrice des services éducatifs au Théâtre jeunesse Les Gros Becs.

À NE PAS MANQUER